Robert Enrico : de “La Rivière du hibou” à “Coup de foudre”

 
 

A la fin des années 50, la nouvelle vague constituée de critiques des “cahiers du cinéma” démontraient qu’ils ne se contentaient pas de vilipender les réalisateurs de l’ancienne école, mais savaient  faire des films en pulvérisant tous les codes. Ils ont pour nom ; Jean Luc Godard , François Truffaut, Claude Chabrol et Eric Rohmer, mais notre propos n’est pas là : une autre vague de metteurs en scène issus d’écoles de cinéma venaient parfaire le paysage du cinéma français ;  Ils se nomment Édouard Molinaro, Robert Enrico, Yves Robert, Claude Sautet ou encore Jean-Paul Rappeneau Jacques Deray et quelques autres. Leur cinéma prend la suite de la fameuse “qualité française” qu’attaquaient sauvagement les critiques des “cahiers”

Après Bertrand Tavernier, je souhaite mettre en “Lumière de Carrières”  Robert Enrico 

Sorti premier de l’institut des hautes études cinématographiques section réalisation, il réalisa  son premier court-métrage en 1964 qui obtint toutes les récompenses mondiales :La Rivière du Hibou” , oscar  du meilleur court-métrage et palme d’or à Cannes.. Cette notoriété lança sa carrière qui connut son apogée en 1976 avec ” Le vieux fusil” nommé quelques années plus tard “César des césars”. 

Ce que l’on sait moins c’est qu’en 1977, sur la lancée du vieux fusil, un film  à très gros budget, verra son tournage interrompu pour des problèmes de financement : “Coup de Foudre” avec Catherine Deneuve et Philippe Noiret. Un excellent documentaire de son fils Jérôme Enrico : “Robert Enrico, un bref passage sur la terre” relate en détail cet incompréhensible échec dû à la défection soudaine des producteurs italiens qui marqua beaucoup le réalisateur.

Le très grand succès populaire de Robert Enrico, doit beaucoup à sa collaboration avec le musicien François de Roubaix  : entre eux le film devient musique et la musique devient film. En 1974 , “Le secret” avec Jean-Louis Trintignant , Marlène Jobert et Philippe Noiret,  sera l’occasion d’une infidélité et la musique fut confiée à Ennio Morricone.

Dans un ordre presque chronologique , une sélection des films de Robert Enrico qu’il faut voir :

La Rivière du Hibou” (disponible en prêt) “La belle vie” ” Les Grandes Gueules” (que beaucoup considèrent comme le meilleur) “Les Aventuriers” (projeté aux Lumières, disponible en prêt) “Tante Zita” , “Boulevard du rhum” (avec la fameuse chanson chantée par Brigitte Bardot). ” Le Secret”,  “Le vieux fusil”, “ De guerre lasse“.

Jacques Desolle avril 2021