Décès de deux grands artistes du cinéma français : Françoise Arnoul et Jean-François Stévenin

 
Françoise Arnoul est décédée le 20 juillet dernier à l’âge de 90 ans, et très peu de médias ont relayé dignement  cette  nouvelle. Elle était une très grande vedette des années 1950. Le  rôle de sa carrière est probablement “Nini” dans le  film de Jean Renoir : “French Cancan“, dans lequel Jean Gabin, entrepreneur de spectacles la découvre et lui fait gravir tous les échelons de la célèbre revue.Photo de Françoise Arnoul - Photo Françoise Arnoul - AlloCiné
A partir des années 60 c’est dans le cinéma d‘Henri Verneuil , Henri Decoin, Michel Deville qu’ elle excelle ( Des gens sans importance, La Chatte ,Lucky Jo), que je vous recommande vivement. Puis cette actrice née, adjectif désuet mais justifié dans son cas, continue de tourner mais plus discrètement.  En plus de quelques rôles pour la télévision, deux réalisateurs l’ont fait tourner au cours de cette partie de sa vie  plus difficile pour toute actrice : son ami Jean Marboeuf , en particulier dans  “Voir l’éléphant” qui sera à l’affiche des “Lumières de Carrières le dimanche 14 novembre en sa présence, et Paul Vecchiali dans “Le Cancre“.Image dans Infobox.
 
Jean-François Stévenin est décédé à 77 ans le 27 juillet .Il a débuté comme assistant metteur en scène et est devenu tout naturellement acteur, surtout dans les films de François Truffaut. Le rôle d’instituteur qu’il incarne dans “L’argent de poche” reste dans les mémoires de ceux qui ont vu ce film. Il était invité de temps en temps avec son épouse dans un de nos cinémas préférés : “Les Toiles de Saint Gratien” , comme ça, sans actualité, pour le plaisir d’échanger avec le public, parler de cinéma. Lorsque nous l’avons rencontré,  il y a trois ans ,   le dialogue s’est instauré comme avec un vieil ami. Il a réalisé trois films :  “Passe montagne” en 1978, “Double messieurs” en 1986 , et “Mischka” en 2002. qui sont considérés comme majeurs dans le cinéma français.
 
Jacques Desolle le 31 juillet 2021